Myriam Louvel

Cela fait plus de vingt ans, peu après mon arrivée en Provence à L’Isle-sur-la-Sorgue en 1994, que je me suis lancée dans ce travail en trois dimensions en choisissant les fils métalliques comme seul matériau de sculpture.

« A l’exacte croisée du fil /fragile/ et du fer /solide/, l’œuvre de Myriam Louvel explore légèreté, rigueur et poésie.

L’artiste donne à la matière rigide une souplesse insoupçonnée. Un trait ? Un volume ? C’est selon…Selon que l’on suive les méandres de la ligne noire qui se dessine dans l’espace ou selon que le regard se coule au cœur de plans vibratoires.

Il y a un embrouillamini et en même temps, une construction.

Plonger à l’intérieur de cette œuvre induit au vertige d’un infini suggéré. »

Lionelle Courbet, galeriste