Anne Jones

la sculpture s’imposera pour « ce contact direct des mains avec la matière .

Dès le début, se posera pour elle, la question du regard posé sur les choses et surtout comment laisser exister la variabilité de celui-ci en fonction des humeurs de celui qui regarde mais aussi en fonction de l’ambiance qui règne autour de ce qui est regardé….

Et donner ainsi une existence humanisée à la sculpture.