Awena Cozannet

La démarche d’Awena Cozannet est de créer à partir des enjeux de contexte, de rencontres et de matières qu’elle transforme. Le corps est le matériau. L’origine. Ses paysages de sculptures présentent une lecture abstraite, grave, distanciée, symbolique du monde. La sculpture a une présence physique qui réactive une mémoire archaïque du mouvement. C’est le pouvoir de l’image

et la puissance de la matière. Que nous rappelle cette image? Quel récit charrie-t-elle?

Elle transforme la matière par des techniques simples, nouage, assemblage, couture. Des matières neuves issues de chutes de production, de matières intermédiaires dans un processus de fabrication industrielle, de matières issues du recyclage. Chaque sculpture nécessite un long temps de fabrication solitaire et manuel. Le dessin accompagne le processus de création comme une trace de la pensée, un terrain de recherche à part entière.

D’un langage à un autre. Du mot à l’image. Du dessin à la forme. Sangles, cordes, gilets de sauvetage, fragments de béton... Progressivement, la matière devient le sujet de son travail comme un langage du monde et de l’histoire des hommes. Interroger la valeur de l’existence.

"Abordage", H 145 x 88 x 60 cm, Sangles de portage cousues, tricot, filet...


"Partance", H 34 x 55 x 45, Sangles de portages cousues


"Effleurer", H 65 x 20 x 20 cm, Cordes cousues, béton, métal.