Hervé Astier

L’équilibre et le mouvement, ces deux mots, ce paradoxe, sont pour moi, source d’inspiration.

Dès lors, tenter de donner vie à une œuvre en la rendant mobile grâce à des points d’équilibre engendrant des mouvements aléatoires et inspirants, se laisser emporter par cette poésie inattendue, faire se retrouver l’autre avec lui-même sur son propre chemin, devînt pour moi une quête : " Donner la parole à l’œuvre et l’écouter parler"

Ces sculptures mobiles ne sont que des « instants ».

Elles ont une présence aussi magique, que fragile et précaire. Si le mobile s’arrête, s’il tombe, la sculpture meurt et emporte aussitôt notre rêverie évaporée dans le néant.

Mais quand tout à coup, imperceptiblement, un léger souffle le ranime à la vie, quand la planéité devient balancement, quand le cercle devient ellipse, de nouvelles courbes inattendues viennent dessiner l’espace avec grâce pour aussitôt nous ouvrir la porte d’un nouvel imaginaire.

Ma recherche et mon travail sont une tentative pour réunir simplicité, élégance et légèreté, et partager le bien-être, l’apaisement, et la sérénité que me procurent le galbe d’une courbe dans l’espace et la beauté fugace d’un mouvement.

" Plume ", 2018, hauteur 2.10m à 2.50m, Envergure  2.70m à 3.50m, 54 kg, Acier, cuivré, ciré, pièce unique signée


" Arabesque 3.30 ", 2018, 75cm x 95cm, acier brossé, cuivré et pigmenté or, vernis, pièce unique numérotée 3/30 dans la série


" Plume ", 2018, intérieur , Acier, cuivré, ciré, pièce unique numérotée 6/30